Statistiques de ventes résidentielles Centris – décembre 2019

Québec, le 8 janvier 2020 – L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

Un total de 632 ventes ont été enregistrées au cours du mois de décembre 2019, soit un bond de 31 % par rapport au même mois de l’an dernier.

« En décembre, pour une quatrième fois au cours des six derniers mois, le marché immobilier de la RMR de Québec a enregistré une forte hausse des ventes. Ceci nous indique qu’il y a une tendance à la hausse bien établie pour la demande de propriétés dans ce marché », remarque Julie Saucier, présidente et chef de la direction de l’APCIQ. « Malgré ce dynamisme sur le plan des transactions, le nombre d’inscriptions en vigueur reste stable, ce qui fait en sorte que, globalement, les conditions de marché demeurent encore à l’avantage des acheteurs. »

Variation des ventes par secteurs

En décembre, la croissance des ventes a été particulièrement forte, à l’image de ce qui a été enregistré en octobre et en septembre.

Ainsi, la Rive-Sud de Québec poursuit sa croissance avec un bond du nombre de transactions de 35 %.

Pour sa part, l’Agglomération de Québec a, elle aussi, connu une hausse particulièrement élevée des ventes (+32 %).

La Périphérie Nord a aussi fait bonne figure avec une hausse de 23 % des ventes.

Statistiques par catégories de propriétés

Les ventes de maisons unifamiliales ont connu une solide progression en décembre (+28 %) avec un niveau de transactions s’élevant à 421 unités. Au cours du mois, il fallait un délai de vente moyen de 124 jours pour vendre une propriété unifamiliale, soit 5 jours de plus qu’en décembre 2018.

Avec 152 transactions, les ventes de copropriétés ont triplé la croissance de novembre et enregistré une forte hausse de 37 % par rapport au même mois l’an dernier.

Malgré ce niveau d’activité, il faut encore 16 mois contre 18 mois l’année passée pour écouler tout l’inventaire de copropriétés à vendre. Rappelons que les conditions de marché sont favorables aux acheteurs jusqu’à ce que 10 mois, au minimum, soient nécessaires pour écouler un inventaire.

Les ventes de plex ont aussi enregistré un bond de 37 %, avec 56 transactions. Le délai de vente moyen pour cette catégorie de propriété (111 jours) s’est amélioré de 6 jours par rapport à l’année dernière. Ceci en fait toujours la catégorie de propriété la plus rapide à vendre dans la région de Québec.

Au chapitre des prix

Avec des conditions de marché à l’échelle de la RMR qui peinent malgré tout à s’améliorer rapidement, avantageant souvent les acheteurs, les prix médians des unifamiliales n’ont augmenté que légèrement en décembre (+2 %) pour afficher 253 500 $.

Par contre, le prix médian des copropriétés a connu une hausse soutenue (+7 %) pour s’établir à 195 500 $.

Le prix médian des plex a affiché un repli notable de 12 % (294 000 $), résultat de conditions de marché plutôt molles.

Nombre de propriétés à vendre 

En novembre, on dénombrait 7 499 inscriptions résidentielles en vigueur dans la RMR de Québec, soit un niveau stable par rapport à celui qui prévalait au même mois en 2018. 

 

À propos de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) est une association à but non lucratif qui regroupe plus de 12 700 courtiers immobiliers et agences immobilières. Elle est responsable de promouvoir et de défendre leurs intérêts en tenant compte des enjeux auxquels est exposée la profession et des diverses réalités professionnelles et régionales de ses membres. L’APCIQ est également un acteur important dans plusieurs dossiers immobiliers, incluant la mise en place de mesures favorisant l’accès à la propriété. L’Association diffuse des statistiques sur le marché immobilier résidentiel au Québec, offre de la formation, des outils et des services liés au domaine de l’immobilier et facilite la collecte, la diffusion et l’échange d’information. L’APCIQ a son siège social à Québec et des bureaux administratifs à Montréal et possède deux filiales, soit la Société Centris inc. et le Collège de l’immobilier du Québec.

Comments

Add a comment